Christophe

Participer au « maintien » à domicile (voire à la fin au domicile, selon les vœux du patient) est un élément primordial. Le fait d’être au domicile, c’est-à-dire sur le terrain du patient, incite à un rapport de soin tout à fait différent de celui d’une institution qui impose le cadre. Ici il faut faire avec. Ce n’est pas toujours confortable mais c’est souvent, intellectuellement, stimulant. Les patients sont pour certains suivis longtemps. Le temps imparti aux soins respecte le temps de la personne, son temps. Le trajet de chez un patient à un autre est également un facteur positif, permettant de repenser une situation ou simplement se détendre avant d’aborder la situation suivante. Le fait d’être seul (mais soutenu par la structure c’est-à-dire : pas isolé) me convient tout à fait. L’autonomie (relative) concernant les soins et les décisions / responsabilités sont également à souligner. Enfin, pour ce qui me concerne, le travail « en coupé » me permet de pratiquer régulièrement une autre activité.

Précédent

Suivant


Vous souhaitez en savoir plus ?

N’hésitez pas à nous contacter afin que nous construisions ensemble une solution adaptée à vos besoins.