France

J’ai commencé mon travail d’aide à domicile en seconde partie de carrière après une reconversion. Je m’occupais déjà de ma mère âgée et je connaissais le monde médical et associatif. C’est donc tout naturellement que je me suis orientée vers l’aide à domicile après une formation qui m’a conduite à un diplôme.

Au quotidien, il me tient à cœur de faire participer la personne dans la mesure de ses moyens, la considérer dans le travail que j’entreprends. Avec les expériences variées, j’ai appris les limites de mon travail et la nécessité de garder une distance avec la personne âgée. Nous ne sommes pas à leur domicile pour nous faire aimer mais pour les aider.

Nous travaillons en équipe, il nous faut informer des changements observés, transmettre les informations importantes, le relais aux autres professionnels.

Je suis investie dans mon métier, j’observe, j’écoute, je découvre des histoires de vie touchantes et enrichissantes. L’aide à la personne n’est pas une aide qui va dans un sens. C’est un échange qui nous enrichi et nous faire grandir.

Nous sommes, aides à domicile, tous différents, nous réagissons différemment et ce sont toutes ces différences mises en écho, notre courage et notre persévérance qui justifient le résultat.

Précédent

Suivant


Vous souhaitez en savoir plus ?

N’hésitez pas à nous contacter afin que nous construisions ensemble une solution adaptée à vos besoins.